Gelée royale française en hiver

Classé dans : Non classé | 0

La saison de l’apiculteur est courte et intense. Mais que fait l’apiculteur en hiver ? En ce qui me concerne, la saison est très éprouvante physiquement, la production de gelée royale demandant beaucoup de travail supplémentaire. Mais c’est tellement intérêssant. Dès la fin de saison en octobre (après la récolte de la bruyère callune), et l’hivernage des dernières ruches, il faut se mettre à l’oeuvre pour préparer la saison prochaine (commande du matériel, entretien à l’atelier, gaufrage des cires, nettoyage du laboratoire). En bref, on ne chaume pas ici. Il y a toujours à faire. Le travail de bureau se fait aussi beaucoup à cette période, la comptabilité doit être suivie consciencieusement, cela n’étant pas possible en saison de production. Puis il faut aussi se reposer pour bien assumer la saison suivante. Quelques vacances seront nécessaires pour garder la forme. Comme les abeilles, il faut aussi hiverner un peu. Et c’est bien mérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.